Biographies

Pierrem Thinet, alias « Blob »

Paroles & Musiques / Chant / Violon alto / Guitare cuatro

Pierrem Thinet est compositeur, violon altiste, chanteur et parolier. Étudiant jusqu’en 1998 au Conservatoire de Lyon et à la Faculté de Musicologie de l’Université Lumières (Lyon II), il s’éloigne peu à peu de l’apprentissage institutionnel pour expérimenter d’autres formes musicales. Il collabore alors avec les groupes Jo Staline (rock alternatif), Tinuviel (folk celtique), L’EtherNaute (chanson), Les Porcs (punk rock), Ogun (afrobeat), PepperCelt (musiques du monde), facebook.com/kiftelele (Rock tsigane).

Parallèlement à la scène des « musiques actuelles », Pierrem Thinet travaille depuis 1996 avec de nombreuses compagnies de danse contemporaine et de théâtre. Il créé son propre studio d’enregistrement, La Guitoune, pour la réalisation de bandes-son et développe pour la scène un dispositif électronique connecté à son violon alto, lui permettant d’accompagner danseurs et comédiens « in vivo ». Il compose et interprète ses créations musicales pour la danse avec les chorégraphes Guillaume Bordier (Cies Maurice Béjart, Roland Petit), Natacha Paquignon (Cie Kat’chaça), Marcelo Sepulveda (Cies TramaLuna, Maggy Marin), Damian Smith (San Francisco Ballet). Et pour le théâtre avec Ilimitrof CPG (France / Chine), Le Chien Jaune (Valérie Zipper), La Marmite (Sophie Berckelaers, Karim Troussi). En 2001, il s’associe également avec la peintre plasticienne Caroline Blanchemain pour des œuvres communes où s’entremêlent peinture et musique.

Suite à la réalisation d’un premier disque autoproduit et sorti en 1998, Pierrem Thinet fonde le groupe Azalaï, formation avec laquelle il publie 4 albums, dont La Femme Squelette en 2010. Après 13 années de route, les membres d’Azalaï décident de se séparer d’un commun accord. Pierrem Thinet entame alors un nouveau cycle d’écriture et de composition et fonde Alias Blob en 2012. C’est un combo de chansons teintées de rock, où il expérimente de nouvelles textures sonores au le violon alto « électronique », ainsi qu’une guitare électrique « cuatro » (4 cordes) conçue sur mesure et accordée comme une sorte de violon ténor.

Claire Mevel

Accordéon

Née en 1989 en Alsace, Claire Mével s’initie à la musique à travers le piano, qu’elle étudie en cursus classique au Conservatoire de Strasbourg  (67) et à l’ENM de Villeurbanne (69).

En parallèle, elle découvre l´accordéon, avec lequel elle se passionne pour les musiques et danses populaires de toute l’Europe. Sentant la nécessité de multiplier les expériences musciales, elle crée le groupe Bois ta Chaussure, joue avec le collectif alsacien Bal´us´trad, et complète son expérience scénique au sein de spectacles musicaux (Le Condamné à mort / Est-il Poésible). En 2012, elle intègre la Compagnie Nussa Cordon dans laquelle elle joue de l’accordéon et du gamelan pour le spectacle Sungay Nyany, le Chant du Fleuve.

Depuis 2013, elle revisite le répertoire tango au sein du trio Nieblas Porteñas et part se former en Argentine ainsi qu’au au Brésil (été 2014).

Valentin Franceries

Batterie

Valentin Franceries est né en 1991 et étudie en école de musique la batterie et les percussions classiques. Après une adolescence à jouer du « punk en cave », il intègre un cursus jazz à l’ENM de Villeurbanne en 2007 où son jeu énergique s’affine. Il multiplie les expériences autour du flamenco, des percussions orientales et cubaines.

De 2010 à 2012, il accompagne et réalise des arrangements pour Le Songeur (poésie / slam). Il est co-fondateur en 2012 de Rednik, un duo de musique électronique avec Jeremy Benichou.

Depuis 2012, il est également co-organisateur sur Lyon des « Jam Funk » à l’Absynth, ainsi qu’au No Man’s Land et au Farmer avec le projet Bad Simba. Il anime également les « Jam vocal » de la Clef de Voûte à partir de Janvier 2014.

En 2013, il fonde le trio jazz Les 3èmes Types avec Antoine Bacherot et Martin Berlioux.